Sous l’impulsion de Google et de sa filière WAYMO, puis de sociétés comme UBER, s’est installée l’idée que dans un horizon proche, circuleraient des voitures connectées et sans conducteur. Pourtant l’incertitude reste très forte sur ce que seront demain les marchés de la voiture autonome.

Cette incertitude se nourrit de la forte médiatisation d’accidents ou d’incidents impliquant des véhicules en phase expérimentale, des doutes sur la capacité des algorithmes à prendre des décisions morales en situation de risque, mais aussi des constructeurs eux-mêmes qui hésitent, voire renoncent, à s’engager sur des dispositifs qui iraient au-delà de systèmes avancés d’aide à la conduite. L’un des moyens de lever partiellement l’incertitude est de mieux comprendre quels factuers favoriseront l’acceptation des véhicules autonomes par les utilisateurs individuels.

Conférence animée par Laurent BERTRANDIAS, Professeur de Marketing à TBS et Christophe CRAPEZ, Directeur Stratégie de Renault Software Labs. Vous trouverez ci-dessous la vidéo qui résume les points clefs de la conférence.

Les commentaires sont fermés